Thérapies

Thérapies

L’électrothérapie

L’électrothérapie est l’emploi de l’électricité dans un but thérapeutique.

Les courants de faible puissance appliqués en surface de la peau de manière non invasive (électrostimulation) sont utilisés principalement en rééducation fonctionnelle des traumatismes du système nerveux et dans d’autres indications comme le traitement de la douleur chronique (TENS).

Les Ultrasons font partie de l’électrothérapie, une onde sonore est crée par la vibration que crée l’électricité sur une pièce métallique. Cette onde sonore permet la cicatrisation des tissus mous.

Ces douleurs traitées peuvent être de type neuropathique (zona, radiculalgies, lésions nerveuses, douleurs fantômes,…), nociceptive aiguë (douleurs de fractures ou douleurs musculaires traumatiques,…) ou nociceptive chronique (lombalgie, lombosciatique, arthrose, tendinite, cervicalgie, algodystrophie, fibromyalgie).

L’électrothérapie est généralement utilisée par les médecins ou les physiothérapeutes.

Les crochets myofasciaux

La thérapie avec crochets myofasciaux est une technique non-invasive qui se pratique à même la peau, sur les tissus mous (tendons, muscles, fascias, ligaments…).

Cette technique libère les points de fixations myofasciaux pour redonner toute la mobilité tissulaire,

Les mouvements sont dès lors plus fluides et moins douloureux.

Cette technique est utilisée lors de tendinites, hématomes, adhérences post-traumatiques, claquages, déchirures ligamentaires,…

La thérapie manuelle viscérale

Il existe une relation étroite entre les fascias, les viscères, le péritoine et les articulations.

La pratique de la thérapie manuelle viscérale permet de mettre en relation le contenu viscéral avec le contenant pariétal. Une perte de mobilité viscérale a une influence sur le pelvis et le rachis ainsi que sur la fonctionnalité optimale des organes internes (le foie, la vésicule biliaire, l’estomac, les intestins, le colon).

Dès lors, des problèmes viscéraux ont de nombreux retentissements aussi bien sur le plan fonctionnel (problèmes respiratoires, problèmes de transit, de digestion) que sur le plan structurel (problèmes de dos, des côtes,…).

Les massages

Étymologiquement, massage est issu de l’arabe « mass » signifiant « toucher, palper« .

Le terme massage englobe un ensemble de techniques qui, malgré leurs différences, partagent un certain nombre de principes et de méthodes ayant pour objectif de favoriser la détente (musculaire et nerveuse), la circulation sanguine et lymphatique, l’assouplissement du tissu cicatriciel, l’assimilation et la digestion des aliments, l’élimination des toxines, le fonctionnement des organes vitaux et l’éveil psychocorporel.

Le massage provoque entre autres un échauffement du muscle et une activation de la circulation sanguine. Il peut stimuler la lymphe, et donc favoriser un meilleur système immunitaire (drainage lymphatique).

Les ondes de choc

Pendant la thérapie par ondes de choc, une onde sonore à haute intensité interagit avec les tissus du corps. Cela conduit à une cascade d’effets bénéfiques tels que la croissance vers l’intérieur de néo-vascularisation, l’inversion de l’inflammation chronique, la stimulation de collagène et la dissolution du dépôt de calcium.

La stimulation de ces mécanismes biologiques crée un environnement curatif optimum. Lorsque la partie blessée revient à la normal, la fonctionnalité est rétablie et la douleur est soulagée.

C’est une solution non invasive pour les douleurs chroniques dans les épaules, le dos, les talons ou les coudes (ex : épaule douloureuse, épine calcanéenne, épicondylite, …).

Pathologies cicatricielles et traitement

Certaines cicatrices ne régressent pas spontanément et peuvent être invalidantes pour le patient tant sur le plan esthétique que fonctionnel. Les indications de la physiothérapie des cicatrices sont nombreuses et les techniques qui ont pour objectif de les atténuer sont efficaces à condition d’être parfaitement adaptées au type de cicatrice auquel on a affaire. La connaissance de la physiologie mais aussi de la pathologie de la cicatrisation nous permettra de poser l’indication de certaines techniques et de contre-indiquer les autres.

Le traitement se réalise par des techniques manuelles ou à l’aide d’un appareil de vacu-pression.

Ce traitement est particulièrement indiqué pour des cicatrices post-opératoires, post- césarienne, post- accouchement (épisiotomie, cicatrices internes).

La thérapie manuelle

La thérapie manuelle est une activité pratiquée par les physiothérapeutes et les ostéopathes.

Elle s’appuie sur des concepts théoriques de biomécanique et de neurophysiologie.

Cet « art de soigner avec les mains » est au carrefour de différentes spécialités médicales dont la physiothérapie, l’ostéopathie, la podologie, l’orthopédie et la rhumatologie pour trouver des solutions aux pathologies de l’appareil locomoteur.

Les mobilisations spécifiques complètent les techniques myotensives (relâchement musculaire) pour tenter de permettre un gain d’amplitude lorsque la pathologie a créé une restriction de mobilité.

Rééducation périnéale

Le périnée est un ensemble de muscles, de ligaments et de membranes, soutenant les organes du petit bassin (vessie, vagin/prostate et rectum).

Il est constitué de 2 couches: profonde/diaphragme pelvien et superficielle/diaphragme urogénital et sphincter anal.

4 rôles majeurs :

  • Une fonction de support : le périnée supporte les organes internes
  • Une fonction sphinctérienne : le périnée a une fonction de fermeture et de vidange des voies urinaires et fécales
  • Une fonction sexuelle : le périnée maintient la fermeté des parois vaginales et se contracte lors de l’orgasme. Le périnée joue un rôle important dans l’éjaculation et son contrôle
  • Une fonction de stabilité : de l’articulation sacro iliaque et du tronc

Le relâchement de ces tissus peut entraîner une mobilité/descente anormale des organes qu’il soutient, des fuites urinaires et/ou anales, des douleurs sexuelles ou douleurs dans le petit bassin, des problèmes de statique vertébrale ; et ce aussi bien chez la femme que chez l’homme.

Le travail périnéal chez les enfants est aussi indiqué pour des cas d’énurésie (pipi au lit), de constipation, d’urgences mictionnelles diurnes (jour).

La rééducation périnéale permet de prendre conscience de son périnée et d’apprendre à le contrôler, elle est préventive (cours de préparation à l’accouchement, remise en forme après l’accouchement) ou thérapeutique (après une pathologie définie, une chirurgie).

Il est impératif que votre prise en charge périnéale soit effectuée par un physiothérapeute spécialisé dans ce domaine.